Prises de vur de la Maison-Atelier de Daubigny
Charles-François DAUBIGNY
Français
English
Le Bateau-Atelier


 


 
 

En 1857, pour être encore plus près du motif et de l’eau qu’il aime tant représenter, Daubigny achète un bateau, qui jadis servait de bac :  le « Botin ». Il y fait aménager une cabane pour pouvoir s’y abriter et le cas échéant, y  dormir. Cela deviendra son Bateau-Atelier*.
 
Chaque été, il se rend à Auvers-sur-Oise, lieu paisible à quelques encablures de Valmondois, où il passa une partie de sa plus tendre enfance. Il fait de l’Ile de Vaux son principal port d’attache. Avec le « Botin » il parcourt les cours d’eaux et va même jusqu’à Honfleur. Karl, « le mousse », l’accompagne. Puis, après plusieurs séjours en Normandie sur la Côte Fleurie, il décide de revenir à Auvers-sur-Oise, pour s’y installer.
 
Sa notoriété s ‘affirme et Napoléon III lui achète sa toile « Etang de Gylieu »  reconnue comme pur chef-d’œuvre.  On est alors en 1860.
   
*Plusieurs années après, en 1873, Monet empruntera cette idée à Daubigny et il se fera également aménager un bateau-atelier.

 
 
 
Le Botin.
Page 5/8
Page mise à jour le 8 mars 2011

Copyright 2011-2017 : La Maison-Atelier de Daubigny - 61 rue DAUBIGNY - 95430 Auvers-sur-Oise